17 janvier 2019 | 03:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un temps fort de la démocratie citoyenne

Un temps fort de la démocratie citoyenne

Environ 150 personnes étaient présentes hier soir pour écouter et débattre de la proposition des 9 Fontenaisiens d’aménagement d’un équipement multiculturel sur la Place du Général de Gaulle.

Ce projet alternatif à celui défendu par la municipalité d’un immeuble massif qui enfermerait la place du Général de Gaulle a fait l’objet d’une présentation multicritères : ses caractéristiques techniques (capacité, modularité…), son bilan financier consolidé, les démarches entreprises auprès des collectivités locales et de l’Etat notamment sur son éligibilité aux subventions, les contacts pris avec les différentes sensibilités politiques de la ville, son insertion harmonieuse sur la Place de Gaulle…

Il s’en est suivi un vrai débat citoyen. Nonobstant les interventions de quelques sherpas de la Municipalité en opération commandée, les différentes prises de parole ont été courtoises, toniques, et constructives.

Plusieurs points ont été ainsi abordés : faut-il forcément construire un équipement culturel dans l’hypercentre ?  Comment les logements impactés à la Résidence St Prix seront ils reconstruits à proximité immédiate ? Quel impact sur l’animation du cœur de ville ? Quelle soutenabilité financière du projet ? Caractère ou pas suspensif des recours ? Comment faire en sorte que rien d’irrémédiable ne soit fait avant les échéances de 2020 ? Peut on organiser une « votation citoyenne » ?

Loin des débats parfois aseptisés des Comités de quartier au cours desquels le Maire et son équipe monopolisent l’essentiel de la parole, ce fut un vrai débat citoyen.

Il en ressort que si les participants n’ont pas donné un blanc-seing aux 9 Fontenaisiens (ce n’était pas d’ailleurs l’objet de la réunion), ils ont pris acte du fait de l’existence de plusieurs scénarii d’aménagement du cœur de ville et des risques afférents au projet municipal conduisant à la construction de trois immeubles massifs (celui du fond de place et deux du côté Est de la Place de Gaulle).

Ce débat devra se poursuivre. Si comme on peut l’espérer, le promoteur Vinci n’engagera pas des travaux avant que le permis de construire à venir soit purgé de l’ensemble des recours, ce sont les Fontenaisiens qui pourront trancher sur l’aménagement du cœur de ville lors des échéances municipales de 2020 et dans la véritable concertation que devra engager la nouvelle équipe municipale.

Changer de paradigme dans la gouvernance de la ville sera l’un des défis de cette nouvelle équipe. La crédibilité de sa démarche devra aussi être appréciée à l’aune de ses engagements dans ce domaine.

Gilles Mergy

Conseiller Municipal d’Opposition

 

2 RÉPONSES

  • Une réunion d’information/débat sur un projet citoyen pour la place de Gaulle effectivement remarquable sur le fond et la forme: exposé très complet sur la situation en 1h15 et un vrai débat ouvert au cours duquel tout le monde a pu s’exprimer en 3/4h.
    Malheureusement ternie par l’intervention de l’adjointe à la culture qui se permet de déclarer avec emphase ( et sans plus vouloir ensuite rendre la parole) : «  très bel exposé mais que des mensonges ».
    Quel mépris.
    Il est vrai qu’elle ne fait que reproduire ici l’attitude du maire face aux Fontenaisiens : la dérision, le mépris, l’insulte, le rejet en bloc mais jamais aucune critique constructive.
    A la différence de toutes les nombreuses interventions du public.
    Mais c’est la même personne qui se permet de donner des cours dans le Mag où les écrits sont monopolisés par 20 personnes de la majorité. Voilà ce que l’adjointe appelle « l’excellence de l’échange ».
    Comment peut on se permettre un tel commentaire?
    De quel droit traiter de menteurs des Fontenaisiens qui exposent des faits avérés? Car comme à son habitude c’est une phrase vide, gratuite, pour laquelle elle est bien incapable d’apporter une quelconque preuve de ce qu’elle assène.
    Pour une personne qui s’est associée à une plainte pour une diffamation inventée sur la base d’interprétations , après « bande de zozos », aujourd’hui « menteurs », elle devrait se méfier de la réaction des Fontenaisiens qu’elle insulte.
    Les plaintes pour diffamation ne sont peut être pas à sens unique.

  • Jean Guy Croland

    M’âââme l’adjointe,
    Excêêêlence, partâââge, ……, Râââ l’ bôôôl !!!!!
    Jean Guy Crôôôland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )