17 septembre 2019 | 12:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / Valse des étiquettes à Fontenay

Valse des étiquettes à Fontenay

 Difficile de s’y retrouver à Fontenay avec des candidats aux municipales dont la couleur politique n’est pas stable.
Prenons le Maire Laurent Vastel. Il a commencé sa carrière politique à gauche puis au centre, il est ensuite devenu de droite, il est désormais allié avec une majorité d’élus LR et il a mené une politique traditionnelle de droite comme à Chatillon, Clamart ou le Plessis Robinson. Aux européennes, il a soutenu la liste UDI dont la présence a sûrement empêché la liste En Marche d’arriver en tête. Le lendemain de ces élections, il fait des pieds et des mains pour avoir le soutien d’En Marche aux municipales. Sur quel fondement idéologique ? Peu importe. Seule compte l’étiquette.
Gilles Mergy semble désormais le principal challenger du Maire. Il a été longtemps socialiste, puis parti radical de gauche, puis En Marche puis de nouveau parti Radical de gauche dont il est vice président national. Beaucoup de changements pour lui aussi mais il a le mérite de l’avoir assumé et d’avoir expliqué notamment pourquoi il avait soutenu E. Macron avant de le regretter. Cette transparence doit être saluée.
Pascal Buchet, Maire honoraire et ancien Maire pendant 20 ans (et condamné pénalement pour harcèlement moral par la cour de cassation en 2014) n’a jamais changé d’étiquette jusqu’à cette semaine. Il était socialiste (plutôt aile droite au départ et aile gauche ensuite). Mais dans sa dernière tribune parue dans le magazine, il ne signe pas au nom du Parti socialiste dont le nom disparaît au profit d’un mystérieux comité de soutien (voir l’article de Mme Leroy). Pris d’un remord, il a ensuite tweeté que c’était la Tribune du Parti socialiste. A noter que l’autre conseiller municipal socialiste S. Cicerone a signé la tribune commune Écologistes / parti Radical de gauche avec G. Mergy.
Enfin, Michel Faye et Suzanne Bourdet n’ont jamais affiché d’engagement partisan. Mais, en 2014,  dans le cadre du mouvement « tous sauf Buchet », ils ont rallié un Maire et une équipe très à droite. Ils ont ainsi permis l’adoption d’un PLU très densificateur.
Cette valse des étiquettes va t’elle se poursuivre ?
Peut être mais l’essentiel sera la qualité des projets qu’ils nous soumettrons. Trois d’entre eux ont commencé à donner quelques orientations (Michel Faye, Gilles Mergy et Laurent Vastel). Pascal Buchet nous donne rendez-vous à la rentrée.
Jacques Cohen

3 RÉPONSES

  • Moi, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que dans des petites communes comme FAR où le seul enjeu, est de faire pour le mieux, on puisse avoir des projets partisans de droite ou de gauche ou du milieu. J’ai vécu jadis en province dans des villes de taille équivalente où le seul parti représenté était  » sans etiquette » et une liste de coalition regroupant toutes les bonnes volontés.
    Qu’en pensez vous ?

  • Monsieur Dufour, pour cela il faudrait:
    Un réel état d’esprit d’ouverture ( dur)
    Un gros mouchoir sur les egos ( dur, dur)
    Un programme sérieux, réaliste et partagé voire construit avec les fontenaisiens (dur, dur, dur).
    En tous cas l’inverse de ce que l’on a depuis 2014.

  • Mais peut être que cette fois ci, devant la situation de la ville après ces 6 dernières années, l’opposition, toute l’opposition, pourrait…
    On rêve?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )