19 septembre 2018 | 15:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Vie culturelle à Fontenay: « Miracle en Alabama »

Vie culturelle à Fontenay: « Miracle en Alabama »

Le jeudi 22 mars en soirée, l’association fontenaisienne des Amis du Théâtre et du Cinéma Scarron a assuré dans le contexte du  » coup de cœur » mensuel la projection de « Miracle en Alabama » d’Arthur Penn, film en noir et blanc sorti en 1962.
Histoire pleine de bruit et de fureur, mais aussi de vie et d’espérance, le film raconte l’éclosion à la vie humaine de l’américaine Helen Keller, devenue sourde, muette, aveugle à l’âge de quelques mois, à la suite d’une maladie infectieuse.
Abstraction faite de la qualité des actrices et des acteurs et de l’implication émotionnelle des spectateurs, le film offre matière à réflexion, de manière fondamentale. Il montre de façon frappante que l’être humain n’est vraiment humain que par l’apprentissage du langage, ce qui suppose une action interpersonnelle et met l’accent sur le rôle essentiel de l’éducation familiale d’une part et d’autre part, de l’enseignement.
Une spectatrice, dans la discussion qui a suivi le film, a fait très utilement le rapprochement avec « L’Enfant sauvage » de François Truffaut (noir et blanc, 1970), qui met en images l’effort éducatif du médecin Itard à la toute fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe, pour faire accéder au langage Victor, l’enfant sauvage prépubère trouvé dans l’Aveyron et considéré dans un premier temps comme sourd et muet.
Helen,d’après le film, aurait dès l’âge de six mois, selon sa mère, commencé à énoncer un mot désignant l’eau. Elle a ensuite perdu, avec l’audition et la vue, l’usage de la parole et conservé uniquement par le toucher un contact rudimentaire avec son entourage humain. Victor, si l’on en croit Jean Itard, qui a relaté l’échec de son expérience éducative dans deux « Mémoires » qui ont en partie inspiré Truffaut, n’a jamais appris à parler, bien qu’ayant l’usage de ses cinq sens. Privé dès sa petite enfance d’une présence humaine, il associe mécaniquement à la suite d’exercices répétés un mot à une chose, une clef, un marteau, un bol de lait, mais il se montre incapable d’anticiper l’idée de la chose si celle ci est absente, incapable de la nommer si elle n’est pas là.
Il y avait donc devant le film du Cinéma Scarron, beaucoup à voir et à penser.
C’est donc avec une certaine consternation que les spectateurs ont appris que cette séance était l’avant dernière. Il est en effet prévu qu’une réfection partielle du Théâtre et du Cinéma interrompe pour plusieurs mois le fonctionnement du complexe culturel, ce qui ne s’est jamais produit au cours des trente années de son existence. Le choix de la municipalité est donc de casser, au moins provisoirement -mais y-a-t-il du provisoire dans ce domaine?- l’outil culturel de Fontenay.
Ce fait, joint à l’assignation en justice pour diffamation, par cette même municipalité, des administrateurs du blog « Osez-Fontenay », éclaire d’un jour singulier la politique culturelle à l’œuvre et met en lumière les attaques portées contre la création culturelle et la liberté d’expression dans notre ville.

Michèle. Dotothèe

6 RÉPONSES

  • Disons qu’à Fontenay-aux-Roses, il y a la culture officielle, ceux qui s’y connaissent et l’étalent d’un côté, ceux qui la vivent au quotidien et s’insurgent de la malheureuse réalité fontenaisienne de l’autre… En vain !

    Sans oublier que la façade n’est que le paraître………..

    Etre ou paraître, il semble que le choix soit imposé à Fontenay-aux-Roses.

  • Madame DOTOTHEE

    La décision prise par la municipalité est effectivement consternante et dramatique pour la programmation théâtrale de la saison prochaine et pour l’interruption pure et simple de celle du cinéma. Je suis profondément d’accord avec vous et je ne suis pas le seul.

    Des articles dans ce Blog en ont déjà fait état à plusieurs reprises.

    Et que dire la encore de cette décision prise unilatéralement par notre Maire et son équipe rapprochée, sans qu’aucune information sur les travaux envisagés ne soit donnée à ceux qui fréquentent le théâtre et le cinéma, à l’Association des Amis et à l’équipe qui y travaille avec beaucoup d’intelligence et de conviction, la fréquentation de cette saison en est tout simplement la preuve manifeste.

    Comment expliquer cette fermeture sur cette très longue durée pour la réalisation de modestes travaux puisque le budget annoncé il y a quelques mois était de 480 k€ et revu semble t-il récemment à la hausse pour atteindre 800, voir 900 k€…

    Je me rappelle que les précédents et pas si anciens travaux de réaménagement du hall d’entrée, de mise aux normes de l’ascenseur et du remplacement du système de projection cinématographique n’avaient pas occasionné de si longues fermetures…

    Fermeture totalement incompréhensible pour le spectateur assidu que je suis !!!!!

    Ce qui est encore plus inquiétant pour le devenir du Théâtre des sources, c’est d’entendre que cette même municipalité envisage de lancer une deuxième tranche de travaux plus importante, d’un budget de 2500 / 3000 k€ pour rénover la salle et construire une 2ème salle de cinéma sur l’emprise du balcon….

    A croire que si la Municipalité avait dans la tête de dissoudre la programmation théâtrale pour faire des économies de budget de fonctionnement, elle ne s’y prendrait pas mieux, ni autrement.
    Certains élus de cette équipe trouvent du reste qu’un regroupement avec le théâtre de Chatillon serait une bonne chose… d’autres, et c’est curieusement ceux qu’on ne voit jamais au Théâtre des Sources, disent qu’un théâtre dans chaque ville, c’est trop…
    Il serait intéressant de connaître leur avis sur les gymnases et les piscines par exemple.

    Je ne peux pas terminer ce petit commentaire sans rappeler que deux des idées maîtresses du projet alternatif de centre culturel multifonctionnel proposé par un petit groupe de Fontenaisiens sont :
    – de ne pas interrompre l’activité du Théâtre des sources et du Cinéma le Scarron pendant qu’un nouveau lieu culturel prend forme sur le fond de la place du Général de Gaulle,
    – d’affecter le budget de dépenses inévitables pour le rénover sur le budget de construction de ce nouvel équipement.

    Cette alternative est un réel choix politique qui aura d’énormes conséquences sur le devenir de la culture à Fontenay aux roses.
    L’envisager ou la refuser est une décision à prendre avec et par tous les fontenaisiens.

  • Monsieur Welter, si je vous lis bien la municipalité engagerait près de 1M€ pour cette modernisation et 2,5 à 3 M€ Ensuite pour des travaux plus importants. C’est à dire environ 4M€. Tout ça pour un théâtre totalement dépassé sur beaucoup de points techniques et artistiques.
    Une question à vous qui êtes dans le groupe du projet alternatif, avez vous bien pris en compte le fait que votre projet éviterait cette dépense énorme, dépense qui consiste à essayer de faire du neuf avec du vieux et ça ne marche jamais, et viendrait donc en soustraction dans une comparaison de coût entre votre projet alternatif et les 2 projets du maire, place de Gaulle et théâtre ?
    Et d’ailleurs maintenant qu’en l’on a une idée du coût de l’operation modernisation du théâtre sait on quel est le coût du projet du maire pour la place de Gaulle ?

  • Bonjour. Le démarrage sur les chapeaux de roues de ces travaux dispendieux, peu adaptés aux réels besoins et risquant, par leur durée de faire s’éparpiller le public assidu du théâtre, ressemble à un moyen de dire en substance « oublions qu’une proposition alternative d’espace culturel à été faite pour la place du général de Gaulle, et qui plus est à reçu l’approbation de nombreuses personnes, et montrons clairement qui décide à Fontenay-aux-Roses  » !
    Naturellement lorsqu’un tel budget aura été englouti dans ce chantier, aucune proposition ne sera plus recevable pour un autre théâtre par ailleurs !
    C’est de la stratégie démocratique !

  • Mme Dotothée,
    Merci beaucoup pour votre commentaire particulièrement éclairé sur le film ‘ Miracle en Alabama’ projeté dans le cadre des soirées ‘coups de coeur’ organisées par les ‘Les Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron ‘ et sur l’échange très intéressant entre spectateurs qui a suivi la projection.

    Quelques rappels ou informations utiles à ce propos :
    L’Association Les Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron met en place, avec ses adhérents, des actions pour soutenir l’activité de cet établissement public.
    L’une de ses actions (Les coups de cœur du jeudi) permet , un jeudi par mois, à qui le souhaite, de présenter un film qui lui tient à cœur et qu’il aimerait faire connaître ou redécouvrir.
    Il lui suffit de remplir un bulletin disponible à l’accueil du cinéma et de le déposer dans une boite prévue à cet effet.
    Pendant la fermeture à venir du cinéma, il lui sera malgré tout toujours possible d’exprimer son choix en remplissant un e-bulletin disponible sur le site internet du cinéma sous ce lien : http://www.theatredessources.fr/cinema_le_scarron/les_amis_du_cinema.cfm

    A défaut de trouver une salle de projection de remplacement, les films retenus ne pourront être projetés qu’à la ré-ouverture du cinéma en 2019.
    Donc courage, patience pendant cette ( longue et controversée ) fermeture et n’hésitez plus à ‘voter’ pour un film ‘coup de cœur’ pour devenir le ‘réalisateur ‘ d’une belle soirée.

    Enfin, pour tout renseignement sur l’association : amis.sourcescarron@orange.fr

    ‘Ami’calement vôtre
    Eric Crépin – Membre de ‘Les Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron ‘

    PS : Merci aux administrateurs de ce blog qui permet la continuation de tels échanges entre Fontenaisiens autour d’un évènement culturel (film de cinéma,pièce de théâtre, ..) et tout mon soutien à eux pendant cette période difficile…

  • Je remercie les administrateurs du blog pour leur travail si utile et leur demande de bien vouloir nous informer des péripéties judiciaires. Par ailleurs, je prie l’association Les Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron de bien vouloir excuser l’intitulé inexact du nom de l’association.
    Michèle Dorothée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )