19 mai 2022 | 05:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / Restauration scolaire : une offre dégradée depuis décembre dernier

Restauration scolaire : une offre dégradée depuis décembre dernier

Le précédent marché de la restauration scolaire étant venu à échéance, un nouvel appel d’offres est intervenu l’an dernier.

Finalement, c’est le même fournisseur (historique) qui a remporté l’appel d’offres : GV Restauration.

Le nouveau contrat effectif depuis le 1er décembre 2021 présente objectivement d’importants reculs qualitatifs et quantitatifs par rapport au précédent :

  • Plus de menu 100% bio une fois par semaine (contrairement aux promesses formulées par L. Vastel au moment des élections municipales) ; place désormais à deux menus végétariens ainsi qu’à des composants bio dispersés dans les plats au gré des approvisionnements ;
  • Diminution du nombre de composants dans le repas qui passent de 5 à 4 éléments, ainsi le menu de nos enfants est amputé quotidiennement soit de l’entrée, soit du dessert.

Cette suppression d’un élément du repas de nos enfants a été décidée par le Maire et elle est officiellement compensée par la possibilité pour l’enfant de choisir son plat principal parmi deux propositions. Mais, en pratique que se passe-t-il lorsqu’un des plats est épuisé ?

De toute évidence, si les nouveaux menus sont toujours validés par la nutritionniste, il n’en demeure pas moins que l’offre est désormais dégradée pour nos enfants, alors que le prix des repas est inchangé pour les parents.

Parents, qui par ailleurs, ont été mis devant le fait accompli et dont les représentants bénévoles n’ont pas été consultés en amont de ces choix très discutables du Maire.

Cette évolution inquiétante préfigure la situation dans laquelle nous serons définitivement si la ville mène à bien son projet de cuisine centrale industrielle géante : nos enfants auront des repas de moins bonne qualité que par le passé.

Plus que jamais, il convient de se mobiliser contre ce projet de cuisine centrale géante en signant et en partageant cette pétition :

https://www.change.org/Contre-cuisine-centrale-geanteFAR

Gilles Mergy

2 RÉPONSES

  • L'administrateur d'Osez Fontenay

    M. Mergy
    Un lecteur, dont le commentaire ne peut pas être publié en l’état, pose une bonne question : l’offre est réduite, mais quid des tarifs ?

  • Gilles Mergy

    Les tarifs de la cantine scolaire comme la quasi totalité des tarifs municipaux ont été augmentés de 1,12% au 1er janvier 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )