6 février 2023 | 05:25
Vous etes ici:  / Libre opinion / 65 m2 pour 50 000 Euros : un achat qui étonne !

65 m2 pour 50 000 Euros : un achat qui étonne !

Fidèle lecteur, j’ai lu attentivement l’article de Mme Bourdet et M. Faye, le CR du Conseil municipal par M. Mergy et l’article de Mme Poggi concernant l’achat par la commune de Fontenay-aux-Roses, pour 50 000 €, de 65 m2 de terrain permettant de recréer une sente piétonne disparue depuis plus de 60 ans.

Fervent défenseur de la marche à pied, je ne contesterai pas l’intérêt de l’opération, d’autant que je connais mal le quartier. En tant que cycliste, je suis un peu déçu : la sente se termine par un escalier. Les personnes à mobilité réduite et les jeunes mamans apprécieront également…

Ce qui m’interpelle, ce sont les conséquences de cette acquisition. De fait, elle rend légale la construction d’un immeuble qui n’était pas conforme au Plan Local d’Urbanisme.

C’est l’office HLM Hauts-de-Seine Habitat, bras armé pour le logement social d’un des départements les plus riches de France, qui doit être content ! Si cette solution n’avait pas été trouvée, il aurait eu deux possibilités : murer les fenêtres de l’immeuble donnant sur ce côté, avec toutes les conséquences qu’on peut imaginer sur la location des appartements concernés, ou faire démolir un immeuble presque achevé. Dans les deux cas, une grosse perte financière pour lui.

  • Attends… Tu veux dire que la commune débourse 50 000 € et que cela permet à Hauts-de-Seine Habitat de d’en sortir sans dommage ? (*)
  • Ben, oui !
  • Mais alors pourquoi la commune n’a-t-elle pas négocié pour qu’on lui cède gratuitement les 65 m2 de terrain ? Le moins expérimenté des acheteurs de mon entreprise aurait su le faire…

*****

Juste pour rétablir les ordres de grandeurs :

  • tous les ans, les Restaurants du cœur éditent, avec les éditions Pocket, un recueil de nouvelles vendu 5 € (l’édition 2023 est disponible en librairie). Chaque livre acheté finance 4 repas. Compte tenu du coût de fabrication et de distribution du livre, cela signifie qu’un repas coûte moins de 1 €.
  • Les 50 000 € dépensés par la commune pour acheter 65 m2 de terrain qui permettront à Hauts-de-Seine Habitats d’éviter des millions d’euros de perte, c’est à peu près 2 € par fontenaisiens. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ces 2 €, j’aurais préféré les donner aux Restaurants du cœur, au Secours populaire, à la Croix-Rouge ou à toute autre association caritative…

Il ne me reste qu’un très mince espoir : que le Département des Hauts-de-Seine, un des plus riches de France, reconnaissant, fasse un don de 50 000 € à l’une ou l’autre des associations ci-dessus.

Alors, chiche, Monsieur le Président du Conseil départemental ?

Michel Giraud

(*) Rappelons que le budget du département des Hauts de Seine affiche depuis plusieurs années un demi-milliard d’euros de bénéfice : 10 000 (dix mille) fois le prix d’achat des 65 m2 de terrain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )