26 octobre 2020 | 23:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / Urbanisme / La physionomie d’une ville est façonnée par le pouvoir excessif du Maire . Ce n’est pas acceptable !

La physionomie d’une ville est façonnée par le pouvoir excessif du Maire . Ce n’est pas acceptable !

Nous constatons trop fréquemment que le style architectural des nouvelles constructions, principalement celles concernant des opérations immobilières privées de logements collectifs, change, parfois radicalement, quelques temps après l’élection d’un nouveau Maire et de son équipe municipale.

Fontenay aux Roses n’échappe pas à ce constat.

Laurent Vastel, tout comme son collègue Jean-Didier Berger à la tête de l’établissement public territorial « Vallée Sud Grand Paris » pour ne citer qu’eux, apprécient manifestement le style des bâtiments initiés par les rois et les nobles, sans oublier ceux initiés le long des nouvelles avenues et nouveaux boulevards parisiens par le Baron Haussmann…

Détenant le pouvoir et pouvant en abuser, ces 2 élus influencent les promoteurs afin qu’ils mettent en forme des bâtiments en référence à ce style qui leur est cher, même si le plus souvent, ces projets sont de très mauvaises copies intégrant fausses pierres, petits balcons inexploitables et toitures qui feraient rougir de honte Monsieur Jules Hardouin-Mansart.

Mais quelle importance, pensent-ils, puisque ce type de bâtiment serait plutôt bien apprécié par les administrés qui ont plutôt tendance à voter du côté de leur couleur politique.

Pourquoi donc iraient-ils se tirer une balle dans le pied en autorisant des créations contemporaines sur lesquelles viennent se greffer une petite audace ornementale ou un zeste plus ou moins dilué de transition écologique qui, toujours suivant leur à priori bien ancré dans leur tête, sont plutôt appréciées par des bobos de gauche ?

Et ainsi évolue la physionomie des bâtiments d’une commune au fur et à mesure des mandatures successives, sans harmonie ni cohérence entre elles…

Nous entendons très souvent affirmer que tout est politique.

Dans le domaine de l’Urbanisme, de l’Architecture et de l’Aménagement urbain, c’est une évidence et ce n’est pas acceptable.

Ces quelques lignes ont la prétention d’introduire la discussion que j’ai récemment eu avec un charmant Monsieur, à proximité du trou réalisé à l’entrée de la rue La Boissière dont nous savons aujourd’hui qu’il a été creusé pour construire la 3ème lubie aquatique de Laurent Vastel, après les pipis de chat de la place de l’église et le bassin transformable en patinoire synthétique devant l’entrée principale de la mairie.

Après un échange réciproque de bons vœux à l’occasion de cette nouvelle année, ce charmant Monsieur me dit :

  • Ils font une boite en béton dans le trou pour un bassin !?!?! Et ce sont mes impôts qui contribuent à payer tout çà, alors qu’il y a tant d’autres choses plus utiles à faire sur la commune !

Puis, l’index pointé à l’extrémité de son bras (gauche ?) tendu en direction de la carcasse en béton désormais achevée du bâtiment édifié sur l’ilot B de la Cavée :

  • Comment peuvent-ils construire un « machin » pareil complètement démesuré par rapport à tous les autres bâtiments autour ?!?!

  • Attendez de voir sortir (de l’autre beaucoup plus grand trou) son frère jumeau, deux fois plus grand, qui va lui faire face de l’autre côté de la rue Blanchard (sur l’ilot A de la Cavée)…

  • C’est comme toutes ces publicités de nouveaux programmes immobiliers qui sortent un peu partout sur la commune. Le Fontenay Mag présente des bâtiments qui ont tous la même allure, sans aucune originalité. Ce sont les mêmes que nous retrouvons à Clamart, Chatillon, Chatenay-Malabry… C’est désespérant !!!

  • Vous avez peut-être entendu parler du bâtiment que Laurent Vastel veut réaliser au fond de la place du Général de Gaulle ?

  • Le stalino-versaillais ?! Je ne comprends pas comment l’Architecte de Bâtiments de France peut accepter la réalisation d’une telle énormité à 10 mètres du château la Boissière…

  • Si ce bâtiment arrive à sortir de terre malgré le recours qu’un regroupement de 150 fontenaisiens ont déposé à son encontre, je craints que vous n’ayez une syncope, ce que je vous ne souhaite pas…

  • Je ne comprends pas comment on peut autoriser toutes ces constructions…

  • C’est assez simple : Une fois le PLU adopté en mars 2017 par l’actuelle municipalité, les promoteurs dont un certain nombre d’entre eux sont en relation avec notre Maire depuis son élection de 2014, déposent des demandes de permis de construire sur des propriétés pour lesquelles ils ont ou pensent obtenir une promesse d’acquisition.

Le Maire est président de la commission des permis de construire et de part sa fonction, il n’a pas l’obligation de suivre l’avis de cette commission.

  • C’est légal çà ?

  • Et depuis qu’il a remercié sont adjoint à l’urbanisme et pris sa place, il détient d’office 2 voix dans cette commission depuis septembre 2017.

  • Je ne savais pas…

  • A ses côtés siègent :

° 4 ou 5 élus de sa majorité qui votent suivant les indications du Maire, de peur de se faire remercier à leur tour et pour les adjoints de perdre leur indemnités d’élus…

° 2 conseillers de l’opposition qui votent tantôt pour, tantôt contre, ou bien s’abstiennent suivant les dossiers dont ils prennent connaissance lors des séance de cette commission.

Mais étant totalement marginalisés, leur avis n’a absolument aucune conséquence sur celui de la commission…

  • D’après ce que vous me décrivez, on se croirait être sous un régime monarchique ou totalitaire…

  • Et la dame adjointe à je ne sais plus quoi…?

  • A l’esthétique urbaine ?

  • Oui, c’est ca ! Elle en pense quoi de toutes ces constructions ?

  • Elle doit certainement considérer que tous ces projets sont d’excellence…

  • Mais qu’est-ce que nous pouvons faire pour arrêter toutes ces constructions ?

  • Prenez le petit papier sur lequel ne sera pas imprimé le nom de Laurent Vastel soutenu par un conglomérat de partis politiques nationaux de droite qui n’ont que seule ambition celle d’accroitre leur majorité au Sénat et à la Chambre des Députés et qui se moquent éperdument du devenir de Fontenay aux roses, glisser le dans la petite enveloppe en papier recyclé (souvent bleu) que l’on vous remettra avant de l’introduire dans la fente de l’urne transparente, lors du 1er tour des élections municipale, le 15 mars prochain.

Si Laurent Vastel se maintient au 2ème tour, vous revotez de la même façon le 22 mars…

  • Vous avez raison. Ce Maire mérite une sévère sanction !!!!!

Bernard Welter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )