17 janvier 2019 | 03:03
Vous etes ici:  / Libre opinion / Les blagues du sapin

Les blagues du sapin

J’ai reçu dans ma boîte aux lettres à plusieurs reprises un tract intitulé « au pied du sapin », dont les signataires sont un quintette de vaillants élus qui affirment que c’est grâce à eux que le bus 394 circule le dimanche et en soirée .

Par souci de transparence ,cette affirmation mérite justification.

Les changements  de la desserte des bus relèvent de la région qui est l’autorité organisatrice de transport à travers son émanation  (STIF devenu Ile de France mobilités)et sont étudiés et décidés en comité de pilotage(élus ou représentants des élus   du  Conseil départemental, du Conseil Régional ,représentants des maires concernés, transporteurs ,association d’usagers-une seule est agréée ,la FNAUT ).Il se trouve que le bus 394 relevait de la restructuration du réseau  des bus pour prendre en compte la mise en service du tram T6(Viroflay-Chatillon Montrouge),pour cause de correspondance T 6-394  la station « Division Leclerc ». Ledit comité de pilotage s’est réuni en décembre 2013 afin de décider des arrêts des bus avant les élections municipales de 2014 et la mise en service partielle du T6(terminus provisoire alors  à Vélizy (Robert Wagner)

Le représentant de Fontenay était donc celui de P. Buchet et il a demandé, comme celui des usagers, le prolongement du service du 394 dimanche et soirées. Ce prolongement est de règle afin de caler l’amplitude des horaires des bus sur celui du tram, pour favoriser l’intermodalité , ici le report modal sur le tram moins polluant. Le transporteur attend la mise en service de la totalité du trajet du tram pour appliquer la règle.Les modifications de la desserte du bus 394 ont été actées en 2013 sous la mandature de P. Buchet et mises en application sous la mandature de L. Vastel.

En clair, les élus associatifs, élus sur la liste Vastel et dont M. Faye détenait alors le portefeuille déplacements, n’y sont pour rien (pas plus que l’élu actuellement « aux affaires ») Encore est-il juste de souligner que le prolongement de la desserte du 394 a été réalisé au moindre coût (cf. horaires du dimanche et soirées)

La seule intervention remarquable-et remarquée-de certain élu fut de demander le changement du nom de la station «  Division Leclerc »,au grand dam des élus  dont les communes se partagent la Division Leclerc(voir monument de Clamart ) ,au profit d’un toponyme qui ne correspondait pas à la réalité du terrain, certains confondant la Seine et la Bièvre.

Marcelle Vernet 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )