20 octobre 2020 | 16:48
Vous etes ici:  / Libre opinion / Place de l’Eglise – Dommages collatéraux

Place de l’Eglise – Dommages collatéraux

On a déjà beaucoup écrit sur l’hypothétique utilité de refaire la place de l’église et sur les problèmes posés par le rétrécissement de la rue Boucicaut , rien n’a encore été dit d’ autres nuisances liées à ce chantier. A cause des travaux et du passage à sens unique de la rue Boucicaut, les voitures sont déviées par la rue Georges Bailly, devenue du coup elle aussi à sens unique.

Plusieurs remarques s’imposent:

– A aucun moment, les riverains n’ont été concertés ni encore informés de cette mesure (alors que pour le feu d’artifice du 13 juillet, on trouve toujours par exemple une information dans les boîtes aux lettres). Le 4 avril, jour de la mise en place du sens unique et de la déviation, des affiches ont été apposées informant les habitants de cette modification. En petits caractères, on pouvait y lire cependant: «La signalisation sera mise en place 8 jours avant ..». Promesse démentie donc par les faits!

– La signalisation est incomplète: l’indication du sens interdit n’a longtemps figuré qu’à la seule entrée de la rue (angle Georges Bailly/Dolivet) , un panneau un peu bricolé de «sens unique» est apparu il a deux ou trois jours seulement à l’autre entrée de la rue. Le feu à l’angle de la rue Marx Dormoy fonctionne toujours comme si la rue Georges Bailly était à double sens. Le résultat est que des voitures empruntent toujours régulièrement le sens interdit, situation dangereuse qui a conduit le 15 avril à un embouteillage de 2h, trois bus se trouvant bloqués par des véhicules en contre-sens.

– La rue Georges Bailly est interdite aux véhicules de plus de 3,5t, car elle passe en partie sur des carrières. Il y a déjà eu des effondrements sur la chaussée, les trottoirs et dans les jardins. Or le bus 394 emprunte désormais cette rue. Le poids d’un bus est de plus de 11t à vide et le poids total autorisé en charge est de 19 t. Nos maisons tremblent à chaque fois que ces bus – et autres poids lourds – passent. Devons-nous voir s’agrandir certaines fissures existantes déjà? Risquons-nous des dommages irréparables pour nos maisons?

Comment a-t-on pu établir une déviation mettant ainsi en danger la stabilité des sols et les habitations des riverains? Comment une telle décision a pu être validée par les adjoints responsables de la voirie et de l’urbanisme?

L’esthétique urbaine imposée par la mairie semble prévaloir sur le bien-être et la sécurité des habitants.

Monika Miller

3 RÉPONSES

  • Je rebondis sur cet article, qui fait écho à une autre déviation réalisée à Fontenay il y a quelques semaines.

    La rue Blanchard interdite aux véhicules de plus de 3T5 (PTAC). voit régulièrement circuler des véhicules très lourds. Certains camions de service avoisinant les 7T de PTAC y circulent et s’y garent également. Occasionnant des gènes visuelles aux abords de sorties de garage.

    Pendant 1 semaine, un trafic 3 fois plus important s’est écoulé :
    * le bus 194 passant toutes les 10 minutes
    * des véhicules forçant le passage pour remonter la rue pourtant mise en sens unique pour l’occasion
    * de nombreux camions en transit voisinant les 35T descendaient la rue. Camions qui ne devraient déjà pas en temps normal traverser Fontenay.

    Pendant toute la semaine, la rue a été un cauchemar. Entre coup de klaxons encore plus intenses, tremblements de sols.. et de maisons.

    J’ai bien compris le caractère urgent de la déviation (un effondrement de chaussée en haut de la rue), mais rien n’a été fait pour accompagner cette déviation (peut-être aurait-elle pu faire l’objet d’une déviation à plusieurs niveaux (les camions en transit qui auraient pu être dévié sur une départementale…).
    Mais si pour préserver un bout de rue en haut, on fragilise un peu plus la rue voisine, c’est déshabiller Paul pour habiller Jacques, sans vraiment régler le problème de fond.

    Quand j’ai remonté ce sujet de circulation de véhicules beaucoup trop gros pour cet axe qui mets en péril la stabilité du terrain, la mairie n’a jamais répondu. (Sujet remonté 2 fois en 6 mois).

    La ville de Fontenay autorise la RATP a faire ce qu’elle veut dans la rue Blanchard.

    A côté de spectacles comme : “je klaxonne pour faire passer le feu au vert” … véridique !! On en a plusieurs par jour des comme ça…
    on avait des “je force le passage, et je te demande de reculer sur 10 m pour me laisser passer, et je t’insulte vertement au passage”…

    Sur ce genre de modifications, la Police Municipale pourrait être mise à contribution pour accompagner la circulation et éviter de voir des bouchons de 1km se créer à cause d’une action égoïste d’un usager de la route.

  • Une question que j’ai posée il y a dix jours sur le site de la mairie au sujet de la dangerosité des bus et les risques encourus par les pavillons est restée jusqu’à ce jour sans réponse…

  • Suite…
    Ce problème a été signalé début mai à la mairie dans un courrier sur le site de la ville, puis par une pétition et lors d’une réunion de comité d’habitants. Le 20 mai, les riverains on reçu une lettre du maire (datant du 18 mai) les informant que le trajet du bus 394 serait dévié. A ce jour il n’en est encore rien! Hier, j’ai même vu passer un bus de la RATP allant au dépôt et le bus de la ville de Fontenay. Nos maisons continuent de trembler… et nous sommes toujours inquiets. A quand la réalisation des promesses?
    (Les promesses n’engagent que ceux qui y croient?)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )