26 septembre 2020 | 15:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / A quand un nouveau parking dans mon secteur ?

A quand un nouveau parking dans mon secteur ?

Quand on parle stationnement, le premier réflexe est généralement : « il en faut plus » et « à quand un nouveau parking pour telle ou telle rue ?». Plutôt que de répondre par « ici » ou « là » – ce qui ne m’est pas possible évidemment – je voudrais faire une proposition. Au risque de faire râler certains…

BEAUCOUP SOUHAITENT une ville plus durable avec une plus grande qualité de vie et moins de voitures. Notre santé et celle de nos enfants nous l’imposent de toute urgence. Nos pouvoirs publics aussi, d’où leur Plan de Déplacements Urbains d’Ile-de-France (PDUIF) qui préconise moins de parkings par logement privé que le projet de PLU propose (1,8 contre 2, voire 3) : http://www.pduif.fr/IMG/pdf/04_plu_stationnement_meljuil2016.

LA TENDANCE REELLE est exactement à l’opposé: 1.500 logements au moins seront construits dans notre ville dans les 13 ans à venir, avec leur énorme cortège de voitures supplémentaires en conséquence. Et vous vous plaigniez déjà d’être systématiquement coincés dans les embouteillages rue Boucicaut ? Aïe…

CONCLUSION : il va falloir que nous changions nos habitudes plutôt que de chercher toujours plus de parkings pour plus de voitures. Mais comment ?

PLUTOT QUE DE DEMANDER « où sera mon nouveau parking ? » je propose de demander « où est ma station de métro à FAR, mon RER qui est plus propre et qui fonctionne mieux, mon vélo électrique public, mon bus qui me relie mieux au RER et au centre-ville, etc.? ». C’est possible, car on peut louer une voiture quand on en a besoin, on peut se faire livrer quand on achète, on peut prendre un Autolib, on peut marcher quelques centaines de mètres avec des enfants à l’école car c’est très bon pour la santé. Ce sera peut-être même leur moment préféré de la journée.

Si vous avez un Maire ou un employeur courageux vous pourriez même demander : « où est ma place de stationnement dédiée au covoiturage et le système de mise en relation entre employés pour que cela marche ? » Ou demandez : « où sera mon Autolib d’immeuble, c’est-à-dire mon véhicule dont ma copropriété est propriétaire et que je peux réserver pour moi quand je veux ? ». Qui donnera l’exemple ? Qui inspirera les autres ?

Je ne propose pas de changer tout tout de suite. Je ne suis pas un fou ni un extrémiste. Mais je me permets quand même de proposer un tout petit changement : l’abandon du « réflexe voiture ». Nous pouvons diminuer nos déplacements en voiture en ville en nous organisant autrement pour certains déplacements. En essayant d’abandonner notre 2ème voire 3ème voiture par exemple.

JE PROPOSE UNE OUVERTURE vers l’avenir plutôt qu’une dépendance totale du véhicule privé pour tous qui n’en a pas et qui est en train de dévorer notre santé et d’étouffer notre bien-être à FAR comme à Paris.

Si si we can !

Stein Van OOsteren

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )