22 novembre 2019 | 20:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Le commerces à Fontenay? Des grandes promesses et … rien de mieux

Le commerces à Fontenay? Des grandes promesses et … rien de mieux

Un point extrêmement précis sur les commerces à  Fontenay vient d’être publié dans le blog citoyen « Les Nouvelles de Fontenay ». Remarquable travail de fourmi de son auteur Jean François Bresse, tout à fait exhaustif.

Qu’en retient-on?

Après avoir entendu à longueur de mandature Vastel que l’équipe précédente n’avait rien fait pour le commerce cause de nombreuses fermetures, que cette nouvelle équipe était « dans le faire », que l’on allait voir ce qu’on allait voir, etc, etc… , eh bien on a vu : c’est pas mieux.

La raison de cet échec est simple : une analyse erronée des causes et une absence de plan global.

C’est une erreur fondamentale du Maire de penser que le commerce ne fonctionne pas parce qu’il n’y a pas assez d’habitants et qu’en conséquence il faut construire plus d’ immeubles d’habitation. Et en particulier construire au centre ville place du Général de Gaulle.

Cette idée du Maire est en fait guidée par une volonté de faire changer le positionnement socio économique de l’électorat fontenaisien et non pas du tout  par une volonté de développer le commerce dans la ville et en particulier dans son centre.

Nous sommes 24000 personnes à Fontenay. Il y a assez de monde pour faire tourner les commerces.

Le problème n’est pas le nombre d’habitants.

Le problème n’est pas non plus le nombre de commerces

Ce qu’il faut c’est rendre le centre ville agréable et facilement accessible, pour attirer les habitants là où il y a des commerces et éviter la fuite vers Bagneux, Le Plessis et Bourg la Reine

Et ce n’est certainement pas en construisant 2  immeubles d’habitation sur la place du Général de Gaulle (celui du trou Osica et celui du fond de place), immeubles qui serviront de dortoir sans rien apporter à l’animation dans la journée sauf une centaine de voitures supplémentaires autour de la place, que l’on va rendre plus attirant le cœur de ville.

Cette analyse erronée a conduit  à ne pas avoir de programme pour le commerce mais seulement une  gestion au coup par coup.

Au final pendant 6 ans on aura ouvert un commerce ici et fermé un autre là.

Or c’est uniquement par une vision globale du centre ville que l’on animera cette partie de Fontenay aux Roses et que les commerçants profiteront de cette présence

Cette vision devrait s’articuler autour de 3 axes forts:

-proposer sur la place du Général de Gaulle un concept nouveau ( espace multiculturel par exemple ) qui attirera les fontenaisiens tous les jours et tous les soirs, week end compris.

-rendre attrayant le mail Boucicaut, mail peu attirant aujourd’hui mais qui abrite de nombreux commerces, par une opération cosmétique qui n’a pas besoin de coûter plusieurs millions d’euros pour ce faire.

-faciliter la circulation piétonne entre ces 2 pôles ( piétonisation de cette centaine de mètres par exemple) pour « relier» la place du General de Gaulle et le mail Boucicaut mettant ainsi en valeur tous les commerces du centre ville.

Des idées en l’air? Irréalistes? Sans fondements ?

De nombreux  Fontenaisiens ont longuement réfléchi à ces sujets.

Des groupes de Fontenaisiens ou des associations Fontenaisiennes se sont déjà penché sur la question, ont élaboré et même présenté des études très avancées sur ces sujets ( développement du commerce, animation de la place de Gaulle, animation du mail Boucicaut, plan de circulation au centre ville, utilisation des parkings, etc…).

Le futur Maire pourra avec profit s’appuyer sur toutes ces études et sur leurs auteurs pour décider les axes de re-dynamisation du centre vile et de ses commerces et en conséquence de la ville tout entière.

Mais il y a un préalable à cela: il faut impérativement que Monsieur Vastel ne signe plus d’ici les élections municipales un seul permis de construire dans cette zone sensible, cette zone en tension ( des recours sur les projets municipaux semblent se dessiner) , pour ne pas rendre très difficile voire impossible le grand projet global qui reste à définir.

Monsieur Vastel n’a moralement plus le droit à 5 mois des élections d’engager des actions qui viendraient bloquer toute évolution sérieuse et structurée du cœur de ville.

Daniel Marteau

5 RÉPONSES

  • L’étude de JF Bresse est extrêmement bien faite et votre commentaire très pertinent.

    Depuis 2014, le maire actuel répète que l’arrivée de nouveaux habitants dans notre commune va régler par miracle tous nos problèmes. Il est incapable de comprendre que la taille de la commune ne fait rien à l’affaire.

    De nouveaux habitants, ce sont aussi de nouveaux équipements publics à construire et à entretenir mais pas forcément de nouveaux consommateurs dans nos commerces.

    En 2019, il y a autant de coques commerciales vides qu’en 2014. Une seule arrivée notable : la librairie rue Boucicaut mais avec un engagement de tous les instants du regretté Christian Bigret et surtout la mise à disposition d’un local public à un niveau de loyer très largement subventionné.

    C’est donc une opération exceptionnelle de tout point de vue.

    Mais le maire actuel n’a aucune politique globale pour améliorer l’attractivité du cœur de ville. Ce n’est ni son miroir d’eau ni la transformation d’une place ombragée en îlot de chaleur ni son refus de rééquilibrer les politiques de mobilité en faveur du vélo et de la marche à pied et encore moins son projet de construction stalino-versaillaise qui constituent cette politique globale.

    Nous porterons une politique globale d’attractivité du cœur de ville dans notre projet municipal.

    Gilles Mergy
    Tête de liste « un temps d’avance pour Fontenay »

  • Samira Belhadi Vicente

    C’est très bien tout ça mais à voir !!!
    Moi la question que je me pose c’est le logement ?
    Et pour les blagis ? Où vont aller tout ces gens ?
    Moi j’habite Fontenay-aux-Roses depuis 2004 et m’a demande de logement est au point mort depuis alors avec tout c’est délogés je me dis que ma demande n’est pas prête de bouger
    Cordialement
    SVicente

  • « Comment la France a tué ses villes « , c’est le titre d’un livre publié en 2016, écrit par Olivier Razemon.
    Une description est proposée ici : https://is.gd/4kX6kJ
    Extrait : « (…) pour l’auteur, nous sommes, peu ou prou, tous coupables. Coupables d’entretenir notre dépendance et notre addiction à la voiture. Car c’est autour d’elle que l’on modèle la ville d’aujourd’hui. (…) En somme, Olivier Razemon invite à imaginer une ville lente, où le vélo et la marche l’emporteraient sur la voiture, où les liens que l’on noue compteraient plus que les biens que l’on acquiert. »

    J’aime assez cette proposition de repenser la ville comme lieu de vie. Elle suppose aussi de se poser la question des enjeux de disposer d’un centre ville vivant (au-delà des subsides que le commerce peut apporter à une ville).
    et quel sens donner à vivant ?

  • Dominique Guillou

    Eh oui, elles sont loin les promesses de campagne dans certaines listes de 1er tour : doubler le nombre de commerces de proximité dans chaque quartier, cheminement piétonnier mail/marché/ rue Boucicaut, création de marchés nocturnes dans les quartiers, moderniser les enseignes et vitrines, …….
    Quant à la nouvelle librairie, je me réjouis à titre personnel de son ouverture, qui n’a pu se faire semble t il qu’avec l’aide financière de la Ville. D’autres municipalités procèdent de même pour empêcher la fermeture de commerces ou en faire venir de nouveaux. Mais sauf oubli de ma part, la Ville de Fontenay n’a donné aucune publicité sur cette opération : travaux pourtant assez conséquents ( la Ville est propriétaire des locaux), loyer préférentiel.
    Il me semble qu’une information a minima des contribuables fontenaisiens aurait été la moindre des choses.

  • Humour ou réalité ?
    En fait il existe un gros problème météorologique situé sur la ville de Fontenay-aux-Roses, plus précisément un brouillard persistant sur le centre ville qui empêche le citoyen de voir et donc de comprendre la politique commerciale vastelienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )