4 mars 2021 | 06:30
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’info de la semaine – La réélection de la majorité sortante validée par le Tribunal Administratif

L’info de la semaine – La réélection de la majorité sortante validée par le Tribunal Administratif

Le jeudi 18 février 2021, le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise a donc rejeté les protestations de deux listes d’opposition et validé l’élection de la liste de la majorité sortante, conduite par Laurent Vastel.

Dont acte. La justice est souveraine, et il ne me semble pas que les initiateurs des protestations aient l’intention de faire appel.

Pour autant, faut-il claironner, comme le fait Laurent Vastel sur les réseaux sociaux, que « la démocratie a gagné » au motif que les motivations de ses oppositions ne seraient que « Allégations sans preuve, affirmations fausses et manipulations » ? (Cf. copie d’écran ci-dessous)

Je voudrais rappeler à Laurent Vastel et à ses colistiers que la démocratie, en France, repose sur un socle, le suffrage universel, et trois pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire. Dès lors, que des citoyens fassent appel à la justice n’est pas un déni de démocratie, mais au contraire l’expression même de notre démocratie.

J’ai lu attentivement la décision du Tribunal Administratif concernant les élections municipales à Fontenay-aux-Roses. Je n’y ai pas vu que le tribunal qualifie de « allégations sans preuve, affirmations fausses et manipulations » les motifs de requête en annulation des oppositions, ni qu’il considère les protestations examinées comme abusives. Il a d’ailleurs également refusé de donner suite à la demande de Laurent Vastel de déclarer inéligible Gilles Mergy…

Alors oui, la démocratie a bien gagné : pas parce qu’elle a donné raison à la liste du maire sortant arrivée en tête, mais bien parce que les électeurs ont pu voter en mars et juin et que la justice a pu examiner sereinement les protestations des perdants et la requête du gagnant. Et ce « et » est très important !

Il n’y aura donc pas de troisième tour des élections municipales.

Mais il y aura bientôt des élections départementales et régionales, avec un Laurent Vastel candidat au renouvellement de son mandat départemental. Espérons que cette campagne électorale là soit conduite plus sereinement…

Michel Giraud

2 RÉPONSES

  • Dominique Leonard

    Laurent Vastel va découvrir ce qu’est une victoire à la Pyrrhus en Binôme avec Me Bataille qui a trahi le maire sortant JP Schosteck distribuant 8 jours avant le premier tour un tract mettant gravement en cause JP S. En aucun cas la vraie droite chatillonaise ne se reconnaîtra en elle. Son potentiel est au maximum de 20 %. Après avoir pris Châtillon le PS peut se préparer à gagner le canton et EELV gagner celui de Fontenay avec Astrid Brobecker. Rappel : Châtillon pèse 1,5 fois Fontenay et notre leader Vastelo malgré son immense popularité ne pourra combler le retard. Merci qui ? Merci Anne-Christine

  • Gilles Mergy

    Dans une démocratie comme la nôtre, les citoyens ont le droit de saisir les tribunaux de l’ordre judiciaire (Tribunal de proximité, conseil de prud’hommes, tribunal correctionnel…) et ceux de l’ordre administratif (tribunal administratif).
    L. Vastel l’a d’ailleurs fait à l’encontre de ce blog en faisant payer ses frais d’avocat par les contribuables fontenaisiens.
    Mme Alvaro et ses co-listiers d’une part, mes co-listiers et moi d’autre part avons considéré qu’un certain nombre de manquements avaient été commis par M. Vastel dans le cadre de sa campagne du premier et du deuxième tour.
    Le juge administratif a validé l’élection de L. Vastel tout en soulignant certains manquements de sa part mais en considérant que compte tenu de l’écart de voix ils n’avaient pas altéré la sincérité du scrutin.
    Je regrette que l’explosion électoraliste des dépenses de Noël (en plus camouflée délibérément par L. Vastel dans un compte divers) n’ait pas été retenue par le Juge de l’élection mais la justice est souveraine et je respecte cette décision.
    Je m’étonne en revanche des réactions disproportionnées de M. Vastel qui semble nier à ses concitoyens le droit de saisir un juge (sauf quand ils sont de sa majorité puisque par exemple M. Constant avait saisi le juge de l’élection en 2008 suite à sa défaite magistrale face à M. Buchet).
    Comme d’habitude avec M. Vastel et ses amis, c’est le dicton “deux poids, deux mesures” qui s’applique.
    Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )