17 septembre 2019 | 13:17
Vous etes ici:  / Libre opinion / Plus de 30 élèves par classe en maternelle ?

Plus de 30 élèves par classe en maternelle ?

Petit exercice de mathématiques : une école de 4 classes a 100 élèves, soit 25 élèves par classe. Pour le gouvernement, c’est trop peu. Le gouvernement ferme une classe. Que devient l’effectif par classe ? 33, 3 par classe.

Ubuesque croyez-vous ?  Pourtant, le gouvernement ferme une classe à l’école maternelle des Ormeaux, et une à l’école maternelle des Renards, qui passent de 4 à 3 classes, avec des effectifs qui grimpent, qui grimpent.

Au Conseil Municipal, les élus associatifs ont voulu déposer un vœu, le maire a refusé, et a proposé le sien, rédigé a minima.

Il est vrai que le gouvernement promet des CP-CE1 à 12 ; oui mais, dans les zones dites REP+, ce qui ne concerne pas notre ville. Le gouvernement souhaite des grandes sections de maternelle à 24 ; oui mais dans la mesure du possible.

On aurait pu éviter au moins une fermeture sur les deux, voire éviter les deux fermetures ; oui mais il aurait fallu anticiper en utilisant les outils adaptés comme les zones multi-écoles. C’est ce qu’avait fait Suzanne Bourdet, élue Associative et Citoyenne et maire adjointe aux écoles d’avril 2014 à janvier 2018, pour éviter une fermeture de classe à l’école des Renards.

Les parents d’élèves, eux, se démènent pour éviter ces fermetures. Les élus Associatifs et Citoyens soutiennent leurs démarches, dans l’intérêt de tous les enfants.

Incertitudes : Il y aura peut-être une (voire deux) réouverture(s) à la rentrée, mais cela signifie deux enseignantes appréciées de leurs élèves aujourd’hui victimes de mutations forcées, un mois de rentrée perturbé, des nominations incertaines, des groupes classes incertains ; ce seront les enfants les premières victimes de ces incertitudes. Quel dommage !

Suzanne Bourdet, Michel Faye, Céline Alvaro, Jean-Marie Gasselin, Véronique Fontaine-Bordenave, conseillers municipaux associatifs et citoyens.

7 RÉPONSES

  • Que dire de la lamentable intervention de la « ville » sur le groupe scolaire des Renards avec banderoles arrachées des grilles de l’établissement par du personnel communal (Sur ordre de Sir Laurent 1er et Dominique en second)
    Le crime de ces gens à été de vouloir défendre leur école et ses classes. Pitoyable..et le mot est faible

  • Mme Bourdet,
    Pourriez vous donner plus de précision sur le vœu que le maire a déposé en remplacement du votre, et que vous qualifiez de « à minima ». Que proposait-il?
    Par ailleurs en sait on plus sur cet arrachage de banderoles des parents d’eleves a l’ecole des Renards et qui aurait été effectué à la demande du Maire et de D. Lafon. Est-ce exact?
    Merci de vos précisions

  • 1 – La mairie assurait que seule la maternelle Ormeaux risquait une fermeture de classe, l’effectif aux Renards étant suffisant pour éviter la fermeture.J’ai demandé à la mairie le détail des effectifs, je ne l’ai toujours pas obtenu.
    2 – Les élus associatifs et citoyens ont donc déposé un voeu argumenté demandant le « soutien du Conseil Municipal à la pétition des parents d’élèves de l’école des Ormeaux » et « demandant au Maire de prendre toutes les mesures permettant d’éviter cette fermeture ».
    3 – Le Maire a refusé notre voeu et a proposé un voeu réduit, c’est-à-dire demandant seulement le maintien de la 4ème classe des Ormeaux. Sans citer ni appuyer l’action des parents d’élèves, ni autre proposition. A mon avis, voeu manquant de punch. Nous l’avons voté faute de mieux, on en voit l’inefficacité aujourd’hui.
    4 – Les affiches et banderoles que les parents d’élèves des Renards avaient placées sur les grilles de leur école ont été enlevées, par « un employé municipal sur ordre de la mairie », ce qui soulève beaucoup beaucoup de questions.
    En résumé, seule une étude fine et anticipée très en amont peut équilibrer les effectifs entre les écoles, et éviter les turbulences actuelles, turbulences préjudiciables à la fois pour les personnels et pour les enfants. Je mesure mes propos, mais je me sens moi aussi trahie dans toutes les valeurs qui font mon engagement citoyen.

  • Monsieur Marteau. Sachez que je ne mens pas . Vous pourrez sans doute vous procurer le courriel d’un représentant de parents d’élèves dur cet épisode lamentable qui démontre le niveau de démocratie à Fontenay.
    Même dans un précédent message qui a été censuré sachez que ce qui était écrit n’était que vérité.
    Très cordialement.

  • Monsieur Dassié, vous savez bien, une diffamation est si vite arrivée…Vous écrivez que l’ordre a été donné par MM Vastel et Lafon d’oter des banderolles, je n’en ai pas la preuve. Vous l’avez peut être. C’est la question que je posais. Et je n’ai aucune intention d’aller rechercher les courriels des parents d’eleves que je ne connais pas pour en avoir la preuve.
    Cordialement
    Daniel Marteau

  • Bonjour,
    La rentrée est demain.
    Malgré notre mobilisation du mois de juin aux Renards, une classe de maternelle reste fermée. L’ institutrice souhaitait rester, mais malheureusement non.
    Et demain, aux Renards, l’effectif est le suivant : 32 petites sections, 33 moyennes sections et 39 grandes sections. Bravo Mr le Maire, cela aurait été vos enfants je ne suis pas sûr que vous acceptiez ceci.
    Les municipales arrivent heureusement … Au détriment de nos enfants … La cerise sur le gâteau, nous recevons le magazine de la ville et en gros titre : « Bonne rentrée à tous les fontenaisiens »…
    Pour ma part elle commence avec de la colère et de l’inquietude

  • L’an dernier, l’accueil de loisirs du mercredi de l’école des Renards a été supprimé, surchargeant l’accueil La Fontaine (école des Ormeaux).
    Cette année, la Ville a laissé fermer deux classes maternelles, une aux Ormeaux, une aux Renards. Plus de 30 élèves par classe, triste record ! En utilisant la carte scolaire et en anticipant les effectifs prévisibles, le maire et son équipe auraient évité au moins une fermeture, voire les deux.
    Ancienne présidente d’une association de parents d’élèves à Fontenay, j’assure tous les parents de mon soutien.

    Suzanne Bourdet, conseillère municipale d’opposition, maire-adjointe aux écoles de mars 2014 à janvier 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )