14 avril 2024 | 22:49
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un audit pour dépassionner les débats sur le budget

Un audit pour dépassionner les débats sur le budget

Membre du conseil municipal depuis 3 ans, je peux constater année après année que la situation financière de notre commune se délite.

Pour l’année 2022, le compte administratif est équilibré car nous avons vendu les appartements de la place du général de Gaulle pour un montant de 3 millions d’euros.

Dans le même temps, les impôts fonciers augmentent significativement et par deux fois déjà depuis le début du second mandat sous l’actuelle majorité.

Si réellement ces impôts étaient mis au service des fontenaisiens par l’amélioration des services publics, une amélioration de la propreté, une police municipale renforcée, l’augmentation des moyens alloués aux crèches et aux écoles, je pourrais en être heureuse.

Malheureusement, ces augmentations d’impôt existent pour pallier des choix contestables qui font prévaloir les dépenses de façade voire inutile plutôt que des projets structurels pour la commune.

Depuis au moins 3 ans, j’écoute la majorité présenter des justifications, toujours les mêmes :

  • Ce serait l’ancienne mandature qui n’aurait pas entretenu le parc immobilier. Néanmoins, on aurait pu légitimement penser qu’en 10 années, la majorité aurait pu redresser la barre.
  • Ce serait ces “fanatiques” de l’opposition qui bloqueraient les projets grâce à des courriers adressés au préfet et à des articles publiés sur des blogs que la majorité qualifie de secondaire voire déclinant.

Ces excuses n’abuseront pas les personnes raisonnables.

La vraie raison est interne à la majorité. C’est la vie d’une équipe, il peut y avoir des hauts et des bas. Je ne porte aucun jugement sur ce point.

En revanche, ce qui est dangereux, c’est le déni de la désorganisation et/ou du manque de travail. Ce qui est dangereux, c’est de répéter année après année que tout va bien, que rien ne pourrait être mieux. Ce qui est dangereux, c’est de s’auto-congratuler, Fontenay mag après Fontenay mag, tout cela sans remise en question.

J’appelle aujourd’hui à une objectivation de l’analyse de nos finances afin de dépassionner le débat. Il est très simple de le faire.

Je sais qu’il existe, dans les collectivités territoriales, un manque de culture interne en matière d’audit alors même que dans de nombreuses entreprises, connues pour leur efficacité, les audits sont menés annuellement pour conserver un haut niveau de performance.

La majorité pourrait dire que pour les collectivités territoriales, la cour des comptes fait de temps en temps des audits. Malheureusement, la lecture de ceux-ci montrent qu’ils sont superficiels et insuffisants à identifier clairement les leviers d’amélioration : celui de 2011 fait 10 pages pour un budget de 40 millions d’euros.

La dernière fois qu’un audit complet – autres que ceux de la cour des comptes – a été réalisé, c’était en 2014 à la suite de l’élection de 2014. L’objectif alors était de dévaluer la précédente gestion pour valoriser la future nouvelle gestion de la majorité. Il s’agit d’une pratique classique lors d’un changement de majorité dont le motif n’est pas heureux.

10 ans après ce précédent, il n’est pas illégitime de souhaiter l’établissement d’un nouvel audit afin de trouver des leviers afin de sortir de l’impasse budgétaire dans laquelle nous sommes.

Il me semble donc essentiel de lancer maintenant un audit afin de disposer d’une photographie objective de nos finances et de prendre les mesures permettant de redresser la barre tant qu’il en est encore temps afin d’éviter, année après année, des augmentations d’impôts.

Léa-Iris POGGI
Conseillère municipale indépendante
lea.poggi.fontenay@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )