29 mars 2020 | 09:05
Vous etes ici:  / Libre opinion / Une réponse à M. Marteau à sa question du 3 mars.

Une réponse à M. Marteau à sa question du 3 mars.

Le projet Vastel de renouveau des Paradis est le suivant : financer par la vente de 600 logements privés,d’une part leur construction, et d’autre part la destruction-reconstruction des 833 logements sociaux actuels du quartier. Ce schéma ne tient pas au plan financier, parce que le ratio ‘nombre de logements privés’ sur ‘nombre de logements sociaux détruits et reconstruits’ est trop faible. Il est de 0,72 (600 divisé par 833). En l’état actuel des coûts de démolition et de construction, pour équilibrer le projet, il faudrait construire au minimum 1 100 logements privés.

Dans le projet en cours au Panorama de Clamart, le ratio est de 2,5 et encore dans des conditions bien plus favorables. Un projet du même type est en réflexion au Plessis-Robinson (Le Parisien du 26 février 2019) avec un ratio de 2.

L’Office HLM, propriétaire du quartier, a bien compris cette équation, et il l’a appliqué : dans la Charte Partenariale de Relogement qu’il a signé avec la Ville, le département, etc… (Charte approuvée par notre Conseil Municipal du 2 mai 2018), il ne s’est engagé que pour une phase préliminaire (dite Phase 1), pour la destruction de 46 logements, et la reconstruction de 75 logements sociaux et 90 logements privés.

Le document joint en annexe, que j’ai transmis à la Mairie en juillet dernier lors de la consultation publique pour la création d’une ZAC, donne plus de détail sur le calcul.

Laurent Vastel savait dès le début que son projet n’était pas économiquement jouable. L’office HLM,probablement soumis à de fortes pressions politiques, n’aura certainement pas manqué de lui faire la démonstration !

S’il est réélu, et quand les travaux s’arrêteront, il lui suffira de mettre la responsabilité sur le dos de l’Office HLM ! Mais à court terme, le projet lui aura peut-être apporté quelques voix aux Paradis… Quelques voix d’habitants qui auront cru à ses promesses…

M. Marteau, je tiens mon dossier à votre disposition pour tout complément.

Michel Bayet.

Enquête ZAC – observations Michel Bayet

4 RÉPONSES

  • Monsieur Bayet, merci de ces précisions qui montrent que ce projet n’est financièrement pas réalisable en l’état.
    Sauf à ce qu’il existe un montage totalement différent qui le rendrait financièrement viable -on peut espèrer des précisions de la municipalité- on s’étonne que ce projet fasse partie d’une très forte communication sur tous les médias fontenaisiens de L. Vastel depuis plusieurs années.
    Occupation du terrain médiatique ? Recherche de voix ?
    Il sera intéressant de voir sur quoi tout cela débouche concrétement en pensant à toutes les personnes qui auraient pu croire à cette promesse en l’état si elle n’était pas réalisée.

  • Nous sommes le 12 mars. Les élections ont lieu les 15 et 22 mars. Jusque là pas de scoop.
    Les inconnues du projet, le flou entretenu et les promesses en l’air (car manifestement pas financées) sont autant d’éléments inquiétants. L’étude du dossier, en pistant les éléments qui dépassent un peu est rendue très complexe.
    Dès lors que vous semblez posséder des éléments précis, quel est donc le problème qui vous empêche de les faire savoir ? Le présent blog j’en suis sûr accueillerait volontiers la synthèse que vous pourriez en faire.
    Il s’agit de problèmes importants qui intéressent les Fontenaisiens, et en tout premier lieu les habitants concernés.
    Mais faites le vite s’il vous plait, pour éviter que électeurs soient une nouvelle fois trompés comme ils l’ont déjà été trop souvent, en particulier sur de nombreux sujets immobiliers. C’est assez fréquent je crois chez les maires appartenant au club des maires constructeurs comme c’est le cas de l’encore (mais pour si peu) maire de Fontenay-aux-Roses. C’en est pas moins grave.
    D’avance merci pour cette synthèse.

  • Merci M; Lhémery pour votre réponse.
    Avez-vous téléchargé l’annexe à mon papier (ligne en couleur verte à la fin du papier (Enquête ZAC – observations Michel Bayet)?
    Cette annexe explique plus amplement le sujet.
    Si besoin, nous pouvons nous voir pour vous présenter l’ensemble des documents. Par exemple, le dossier remis par la Mairie pour la ZAC fait plus de 600 pages!

  • Merci pour votre commentaire.
    Je reconnais les difficultés à synthétiser cela. Votre article, de façon relative, est d’une extrême concision.
    Ma préoccupation, vous l’aurez compris, est qu’une information suffisante puisse être connue par tous pour que chacun puisse effectuer ses choix électoraux (d’où ma marque d’impatience que vous voudrez bien me pardonner) dans la meilleure connaissance des enjeux. Comme vous faisiez un effort louable pour aider à cela, je vous en demandais plus !
    Bien cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )