29 mars 2020 | 11:04
Vous etes ici:  / Libre opinion / Urbanisme, Episode 3: 2018, la protection des promoteurs surdensificateurs

Urbanisme, Episode 3: 2018, la protection des promoteurs surdensificateurs

Après 4 ans de repos bien mérité, c’est en octobre 2018 que la loi ELAN fut votée par la majorité actuelle (LaREM, Modem). L’objectif clairement établi de cette loi, fut de faciliter le travail des promoteurs en complexifiant fortement les démarches pour effectuer des recours.

Ainsi, seul le personnage principal de l’épisode 3 peut s’opposer aux promoteurs surdensificateurs : il s’agit du maire, avec comme argument la « non intégration dans le paysage ».

Seule Suzanne Bourdet a pris l’engagement écrit dans son programme de revoir tous les permis de construire qui font l’objet de recours de la part des habitants. En premier lieu, elle cherchera un accord entre les promoteurs et les habitants. En cas de désaccord persistant, elle acceptera les recours.

Parmi ces recours, il y a « l’exemple emblématique » de l’ensemble immobilier prévu en fond de Place de Gaulle. Si l’exemple est « emblématique » selon Gilles Mergy, l’histoire ne nous dit pas s’il a montré sa reconnaissance et sa gratitude envers Michel Faye, qui a rédigé ce recours…

Suzanne Bourdet, sera une maire qui sera aux côtés des Fontenaisiens, et non un maire défendant d’abord l’intérêt des promoteurs qui cherchent à surdensifier notre ville.

Laurent Marulaz

6 RÉPONSES

  • Cher Laurent,
    Vous dites que seule Suzanne Bourdet a pris l’engagement écrit de “revoir tous les permis” qui font l’objet de recours.
    Gilles Mergy a pris l’engagement écrit de créer un comité consultatif des permis de construire comprenant des élus et des citoyens n’appartenant pas au Conseil Municipal.
    Je crois que ces deux engagements disent essentiellement la même chose, sauf que …
    Gilles Mergy est le seul à ne pas intégrer les promoteurs dans cette évaluation. Nous pensons que nous, les fontenaisiens sommes parfaitement capables de décider de nos besoins et envies.
    Notre intention est ferme, et dans les limites de ce que la loi nous permet de faire, et en concertation étroite avec les fontenaisiens (et non pas les promoteurs) nous bloquerons les permis délivrés pour stopper et mieux contrôler la densification mis en chantier par Laurent Vastel.

  • Jean-jacques Fredouille

    C’est à cause de M. Faye et de Bourdet-Faye que la réalisation de l’immeuble en fond de place pourra se faire car ce sont eux qui ont déclassé ce terrain auparavant classé boisé.
    Honte sur vous de parler de gratitude!

  • Mais décidément Monsieur Marulaz, faudra-t-il vous reprendre à chacun de vos articles?
    Si Michel Faye a apporté sa contribution à l’élaboration du recours sur l’ensemble immobilier en fond de la place de Gaulle, c’est au milieu d’un groupe d’une dizaine de personnes qui en étaient à l’initiative, qui l’ont élaboré en commun et fait signer par plus d’une centaine de fontenaisiens.
    C’est un exemple de travail de groupe parfaitement réussi sur un sujet structurant pour Fontenay.
    Pourquoi cette attribution à une seule et unique personne ?
    C’est totalement inexact.
    Il serait préférable que vous renseigniez mieux avant de finaliser vos articles car la répétition d’erreurs vous fait perdre tout crédit.
    Je ne sais pas si G. Mergy a remercié M. Faye mais en tous cas il l’a fait auprès de plusieurs d’entre nous.
    Cordialement
    Daniel Marteau

  • La série ne devait-elle pas avoir un épisode 4 ? J’ai pourtant l’impression que tout a été dit là.
    Les mêmes techniques de présentation / dissimulation / petits arrangements avec la vérité appelleraient les mêmes commentaires. Mais on finit par se lasser un peu.
    À défaut de dénouement révélé dans un 4ème épisode, je rappelle que derrière le personnage de Mme Bourdet, les implacables scénaristes de la saga avaient en tête l’épouse de Mr Faye. Et la série devait se terminer par une révélation digne des plus grandes productions de Bollywood et Hollywood réunies : Mme Bourdet et Mme Faye ne sont qu’une !

  • Il semble que vous vous soyez lancé dans une saga dont vous n’avez pas bien intégré les éléments historiques.
    Votre admiration sans borne pour Mme Bourdet et M Faye confine à l’idolâtrie et vous fait perdre toute nuance, au risque d’asséner comme vous le faites des contre vérités flagrantes.
    Cette liste a suffisamment de qualité pour ne pas aller lui chercher des points positifs là où elle a sérieusement péché: ces 3 ans à l’urbanisme avec Monsieur Vastel.

  • Cher Jan, MM Fredouille et Marteau,
    Vous apportez vos arguments sur la deuxième partie de mon article et c’est bien normal dans le cadre d’une campagne où le débat sur l’urbanisme est un enjeu majeur.
    Je pense que nous nous rejoignons sur la première partie, précisant que la majorité LaREM, Modem, a voté la loi ÉLAN qui protège les promoteurs surdensificateurs, et que ce sont ces partis qui soutiennent aujourd’hui le maire sortant, notre véritable adversaire politique.
    Cordialement.
    Laurent Marulaz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )